Annonce

Le Cube en Boule

„Le Cube en Boule“ – l’oeuvre est concue et réalisée entièrement par deux artistes peintres: JEAN-CLAUDE BOBIN et MICHEL PENGLAOU

En préface une citation:

„Amour affamé, qui se dévorerait lui-même, s’il ne cherchait sa nourriture dans des fictions célestes: créant, à la longue, une pyramide de séraphins, plus nombreux que les insectes qui fourmillent dans une goutte d’eau, il les entrelacera dans une ellipse qu’il fera tourbillonner autour de lui.”

Annonce

L‘execution de ce panneau a été arreté par la maladie et la mort. Il devait représenter l’entrée d’une barraque de fête foraine avec ses clowns, ses bateleurs et autres annonceur de merveilles. Il devait etre collé sur ce panneau un dessin au fusain du plafond de 3 m sur 4 et en dessous les maquettes en couleur sur papier des panneaux 50 cm sur 40. Le périple se fera vers la droite comme sur un rond point de circulation.

Le thème général de l’oeuvre est la contestation dans les differentes activités humaines.

Vous pouvez ecouter l’artiste lui-même:

Rido

1ière représentation:
Le rideau d’avant-scène est encore baissé. Le rouge s’allume. Arlequin et Colombine de l’ancienne Comédie se moquent de l’opérateur et de la mécanisation de l’émotion.

Vous pouvez ecouter l’artiste lui-même:

Déconcerto

2ième représentation:
Le spectateur est entré dans le théatre et assiste à sa déconstruction. La salle vibre, la Musique est portée par les danseurs et la note bleue monte et nous entraine vers le zenith tourbillonnant.

Vous pouvez ecouter l’artiste lui-même:

Plafond

3ième représentation:
Chronologiquement c’est le premier panneau exécuté du cycle et sa nature formelle a entrainé les formes curvilignes des panneaux verticaux.

Au zenith les symboles moribonds se rebiffent et renaissent au rythmes de payennes saturnales dans une mélée ambigue traversée d’extravagances. Les figures peintes contestent l’action des artistes et repeignent le plafond avec le rouge de la contestation.

Vous pouvez ecouter l’artiste lui-même:

Lysistrata

4ième représentation:
Lysistrata d‘Aristophane ou l’Ordre renversé.

Les corps s’enflamment,
La tension monte,
Paroxysme,
Les fusibles sautent:

„Nous sommes des femmes libres!“

Vous pouvez ecouter l’artiste lui-même:

Sol

5ième représentation:
Le centre est repoussé au lointain donnant l’illusion d’une forme sphérique.

Chute et explosion: la rebellion contamine les murs.

Vous pouvez ecouter l’artiste lui-même:

La Bulle

6ième représentation:
Les déformations perspectives du panneau causées par le déplacement du spectateur illustrent les Schismes historiques.

Le tumulte jaune-orangé sent le soufre,
diabolique profanation,
mais la colombe de la concorde guidera le spectateur vers la lumière.

Vous pouvez ecouter l’artiste lui-même:

Bellum

7ième représentation:
Suite et fin du cycle dans les ruines morales ou les artistes tournent tels des papillons irisés.

Le soleil se pose sur les couleurs retrouvées.

ESPOIR

Vous pouvez ecouter l’artiste lui-même: